Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2015

Attentat de Paris : rassemblement L 16 nov Gap 18h Esplanade de la Paix

Le NPA05 appelle à se rendre au rassemblement sur Gap ce lundi 16 novembre à 18h .

Attentats de Paris du 13 novembre
Solidarité avec les victimes - Condamnation du terrorisme


Rassemblement lundi 16 novembre à 18h
Esplanade de la Paix - Gap

Plusieurs attentats ont eu lieu à Paris ce 13 novembre. Ils ont fait plus de 120 victimes et plus de 200 blessés. Ils ont touché des lieux de culture, de restauration, de sports; ils s'en sont pris aux symboles de la vie.

L'émotion est forte, elle se mélange au dégout, à la colère, ... Nous exprimons notre pleine et entière solidarité aux victimes, et à leurs familles. Nous condamnons fermement les auteurs de ces attentats, et leurs commanditaires. Aucune situation, aucune cause ne justifie le recours à la barbarie et l'agression d'innocents.

Aujourd'hui, comme en janvier, les questionnements fusent sur la manière de prévenir de tels actes inhumains. Dans la recherche de réponses, des sentiments contradictoires s’entremêlent car rien n'est simple. Nous ne pouvons accepter le cycle de la violence et de la guerre dans lequel nous pouvons être entrainé, de grès ou de force. Pour cela, la construction du monde ne peut laisser à l'écart des pans entiers de l'humanité.

Afin d'exprimer la solidarité des hauts-alpins aux victimes, de refuser la peur et les réflexes sécuritaires, et de montrer que la vie continue de plus belle, le Mouvement de la Paix propose l'organisation d'un rassemblement lundi 16 novembre à 18h, Esplanade de la Paix à Gap. Nous invitons à venir avec des bougies pour en faire une expression populaire citoyenne pour la Paix.

Communiqué du NPA ci-dessous

Lire la suite

10/11/2015

NPA tract hebdomadaire

La loi Macron 2, c’est deux fois plus d’attaques contre les salariés

logo npa rouge .jpgMacron, le ministre de l’économie, a présenté sa nouvelle loi. C’est une nouvelle étape dans une offensive globale contre le droit du travail. Pas étonnant si le FN grimpe dans les sondages avec une telle politique.

Après le recul de l'âge de départ pour une retraites à taux plein en 2014 et les lois Macron I et Rebsamen attaquant les droits des salariéEs, la lutte unie du gouvernement et du patronat continue. Le rapport Combrexelle prévoit d’attaquer le CDI et surtout une inversion de la « hiérarchie des normes ». Derrière ce terme barbare, il y a le projet de supprimer complètement la règle  imposant qu'un accord d'entreprise ne peut être qu'être plus favorable  aux salariéEs que la loi et l’accord de branche. Les salariéEs perdraient alors des droits dans toutes les entreprises, en particulier dans les petites.

Une nouvelle attaque contre les retraites

Lire la suite

23/06/2015

tract hebdo NPA

Avec les travailleurs et le peuple grecs

logo npa rouge .jpgContre les usuriers de la finance et la troïka

Après des semaines et des semaines de négociation, on ne sait toujours pas si l’Union européenne, la BCE et le FMI accéderont aux demandes de la Grèce pour l’aider à faire face aux obligations financières que lui imposent ses usuriers, les banques. En fait de négociations, il s’agit d’un bras de fer où la troïka veut mettre le peuple grec à genou en le menaçant d’asphyxie financière.

 

Le talon de fer de la financeL’aide d’urgence dont a besoin la Grèce n’est que bien peu par rapport aux masses de capitaux qui circulent sur les marchés. Chaque mois, la Banque centrale européenne distribue aux banques 60 milliards d’euros. Rien que

Lire la suite

16/06/2015

tract hebdo NPA

Dans la santé, dans tous les services publics

logo npa rouge .jpgEn finir avec l'austérité

Sous prétexte de la dette publique et de la lutte contre les déficits, ici, comme dans toute l'Europe, le système public de santé, subit les attaques destructrices des politiques d'austérité.  Ces attaques touchent tant le financement du système de soins (l'assurance maladie) que le service public de santé, l'hôpital public et la psychiatrie publique. Elles rendent l'accès aux soins de plus en plus difficile pour une partie de la population : baisse de la part des soins remboursés par la Sécurité sociale, augmentation du coût des mutuelles, franchises médicales, dépassements d'honoraires, mais aussi éloignement des lieux de soins, avec l'apparition de véritables « déserts médicaux ».

Le gouvernement accélère la cadence

Lire la suite

05/05/2015

tract hebdomadaire NPA

Chômage, austérité, guerres

logo npa rouge .jpgHollande, trois ans au service du patronat

 

Pour souffler les bougies de ses trois ans à l'Elysée, Hollande est invité par ses amis de la monarchie saoudienne adeptes des châtiments corporels, ennemis des femmes et des travailleurs. Mais avant, il est passé récupérer son cadeau au Qatar tout autant réactionnaire: 6 milliards d’euros pour la vente de 24 avions Rafale !

Des guerres contre les peuples

Pour justifier les interventions militaires française, Hollande invoque la lutte contre le terrorisme

Lire la suite

20/04/2015

Tract hebdo du NPA

La fermeture des frontières tue !

logo npa rouge .jpgCe dimanche 19 avril, 700 personnes ont péri  en essayant de traverser la Méditerranée. La semaine précédente, le 12 avril, ils étaient 400. Depuis des centaines d'autres sont en danger.

Selon un rapport du Haut Comité des Réfugiés (HCR) plus de 207 000 migrants, dont une part importante de mineurs seuls, ont tenté la traversée de la Méditerranée en 2014. 3419 d'entre eux  y ont perdu la vie soit 5 fois plus qu'en 2013..

Cette hécatombe n’est en rien une fatalité. 

La politique criminelle de l’Union européenne

L'explosion du nombre de candidats à la traversée résulte de la misère et de la guerre dans les régions de départ, au Moyen-Orient en Afrique sub-saharienne de l'Est ou en Afghanistan.

Lire la suite

18/04/2015

RASSEMBLEMENT SOUS TRÈS HAUTE TENSION!

 

RASSEMBLEMENT SOUS TRÈS HAUTE TENSION!
 
   THT.JPG     Le vendredi 24 avril à 9h au Château de la Robéyère (Embrun)
 
      RTE fête en grandes pompes le début des travaux de la THT...
 invitons-nous à leur fête!
 
Ces messieurs pensent peut-être qu'ils vont pouvoir attaquer le massacre de la dernière grande vallée des Alpes préservée pour leur business et ceci en toute tranquillité ;
c'est sans compter sur notre détermination : nous ne laisserons pas ces multinationales décider pour nous de l'avenir de notre vallée et de nos enfants.
C'est notre santé, notre qualité de vie et notre économie touristique qui sont en péril ;
 
Ne baissons pas les bras!
La lutte ne fait que commencer!!!
 
             Soyons nombreux et bruyants pour crier notre désaccord et leur gâcher la fête!
 
amenez : banderoles, de quoi faire du bruit, serpentins, cotillons, pétards, apéritif...
 
                            Tenue correcte exigée
 
 
Vendredi 24 avril, prenons le train : départ Briançon 7h58/L'ABC 8h13/Montauphin 8h27 /arrivée Embrun 8h41
Pour le covoiturage, mêmes lieux mêmes heures
Retrouvons nous 10 minutes avant pour choisir notre mode transport

09/04/2015

Tract hebdo NPA

 

« Libérer l’emploi »

C’est toujours au nom de l’emploi que la bourgeoisie cherche à faire passer les pires mesures. Le Medef  propose donc d’introduire dans le contrat de travail une liste de « motifs incontestables de rupture », comme l’évolution du marché ou la baisse du chiffre d’affaires, que l’employeur pourrait invoquer pour justifier le licenciement. Le salarié n’aurait donc pas la possibilité d’aller aux prud’hommes pour le contester.

Hollande veut remettre en cause le CDI en développant le « contrat de chantier ». Ce rêve du patronat, existant dans le bâtiment, permet de mettre fin au contrat de travail automatiquement à la fin d’un chantier ou d’une mission. Il voudrait l’étendre à l’informatique, aux services aux entreprises, au numérique…

Le gouvernement nous sert toujours le même mensonge : pour avoir moins de chômage, il faudrait développer les licenciements… Pourtant avec plus de 5 millions de chômeurs, il serait plus que temps de prendre la seule mesure efficace : le partage du travail, la réduction du temps de travail sans perte de salaire et avec les embauches correspondantes.

 

Le changement de cap, à nous de l'imposer !

Depuis 3 ans, le gouvernement donne des gages au patronat et détricote nos droits sociaux. Si ce gouvernement et sa politique ne sont pas mis en échec par notre résistance, le pire est à craindre.

Heureusement, des résistances existent : depuis quatre semaines, les salariés de Sanofi près d'Elbeuf (76) sont en grève pour des augmentations de salaires et l'embauche des précaires… alors que le nouveau patron a obtenu 4 millions d’euros en cadeau de bienvenue !

Les personnels de Radio France sont en grève depuis trois semaines contre un plan de liquidation du service public qui combine 300 suppressions d’emplois, externalisations et augmentation des plages de publicité.

PSA Sevelnord, hospitaliers, enseignant-e-s du 93, salarié-e-s de Carrefour Market… la colère des salarié-e-s s’exprime, dispersée mais bien présente, dans des centaines d’entreprises, du privé comme du public, avec des revendications souvent similaires pour l’emploi et l’augmentation des salaires, contre l’augmentation des cadences de travail… alors que des bénéfices records sont annoncés dans les grands groupes.

 

Manif 9 avril  Gap 10h30 Prefecture

 

Pour gagner il faudra plus qu'une journée de grève

Les patrons et le gouvernement rechignent à lâcher quelques miettes dans la crainte de donner des idées aux autres salariés. Les grèves sont donc pour l’instant souvent locales et extrêmement dures : deux mois et demi de grève ont été nécessaires pour les secrétaires de l'Université Paris 8 pour gagner 70 euros d'augmentation !

Mais la grève, avec ce qu’elle marque de détermination et de force collective face au patron, est l’arme la plus efficace pour celles et ceux qui n’ont que leur force de travail pour vivre.

C’est pourquoi, la réussite de la grève du 9 avril doit servir de point d’appui pour un mouvement large d’affrontement, une grève prolongée, reconductible, contre le gouvernement et le Medef.

 

24/03/2015

Radio France en grève illimitée

Il est urgent que les auditeurs comprennent et soutiennent cette lutte.

http://la-bas.org/la-bas-magazine/long-courrier/radio-fra...

radiofranceencolere-23d0b.jpgAu terme de l’AG, la grève est reconduite. L’Intersyndicale publie le communiqué suivant :

Pendant une heure et demie, les salarié-es grévistes de Radio France réuni-es en Assemblée Générale ont posé des questions très précises à leur PDG Mathieu Gallet : sur l’emploi, les comptes de la maison, l’opportunité des travaux de son bureau en période de restrictions budgétaires, le contenu de la radio de demain.
Les salarié-es ont eu des éléments de langage, mais aucun élément de réponse !

Ils ont pu mesurer le fossé qui les sépare :

- d’un côté un discours désincarné, technocratique, d’un président qui se réfugie en permanence derrière sa tutelle.

- de l’autre, des salarié-es viscéralement attaché-es à leurs métiers, à leurs missions de service public, qui refusent d’être sacrifié-es pour payer des travaux monumentaux, satisfaire les envies de décoration intérieure du PDG et financer la reconversion de la Maison de la radio en galerie marchande.

Résultat de ce face-à-face : une crise de confiance vis-à-vis du PDG, et surtout vis-à-vis de ses choix stratégiques pour l’avenir.

L’intersyndicale
Le 20 mars 2015

08/03/2015

Non au « nouveau » projet de barrage de Sivens.

Communiqué du NPA. Non à l’intervention policière contre la ZAD Non au « nouveau » projet de barrage de Sivens.

Concernant le barrage de Sivens, le Conseil Général du Tarn vient donc de choisir la plus mauvaise solution sur les deux qui étaient envisagées, à savoir celle qui se rapproche le plus de la proposition initiale. Par 43 voix sur 46, les élus s'entêtent dans un projet surdimensionné et entièrement au service de l'agriculture productiviste.

Dans le même temps le Conseil Général s'empresse de demander l'évacuation de la ZAD qui est immédiatement engagée par Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur. Ils démontrent à nouveau qu'ils sont beaucoup plus prompts à réprimer les opposants qu'à faire cesser les violences exercées par les milices pro-barrage.

Le NPA affirme toute sa solidarité avec celles et ceux qui ne se laissent pas abuser par ce faux abandon du projet initial et qui continuent le combat à Sivens comme ailleurs contre les grands projets inutiles imposés. Avec elles et eux nous continuerons à réclamer justice pour Rémi Fraisse et l'abandon de toutes les poursuites contre les inculpéEs.

 

 

 

Montreuil, le 6 mars 2015