Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2016

Tract hebdo du NPA

Le 31 mars et après, en grève et dans la rue

Tou-te-s ensemble pour le retrait de la loi Travail

 logo npa rouge .jpg

Cela fait maintenant trois semaines que le projet de loi Travail suscite le refus d’une grande partie de la population, des grèves et des manifestations. Après le succès de la mobilisation du 9 mars, le gouvernement a dû faire des concessions pour gagner des soutiens, notamment celui de la direction de la CFDT. Les dispositions qui augmenteraient la liberté de licencier par exemple pour raisons économiques ont été atténuées et le niveau des indemnités prudhommales en cas de licenciement abusif n'est plus qu'indicatif. Beaucoup de bruit aussi a été fait sur la « garantie jeunes », un dispositif d’insertion professionnelle accompagné, sous conditions, d’une aide financière qui existe déjà à titre expérimental.

Assez de l’arrogance patronale et gouvernementale

Mais le gouvernement n’a rien touché à ce qui est l’essentiel de la loi. Ce sont les accords d’entreprise, voire d’établissement, qui deviendraient la norme désormais. Ils pourraient être moins favorables que la loi, que les accords de branches, ce qui était déjà possible mais seulement, jusqu’à présent, à titre dérogatoire. Si la loi passe, les travailleurs seront davantage à la merci du patronat qui pourra avec des référendums « révolver sur la tempe » leur faire accepter la dégradation de leurs conditions de travail et de salaires en exerçant sur eux et sur les syndicats le chantage aux licenciements. 

Lire la suite

25/03/2016

Loi travail - GAP Manif J 31 mars 10h30 Place Ladoucette

31mars2016.pdf   CGT–FO–FSU–Union
syndicale Solidaires–UNEF–UNL–FIDL.
La journée de mobilisation du 17 mars à l'initiative des
organisations de jeunesse a été une réussite.
Les jeunes, très concernés par ce projet de loi, se
sont fortement mobilisés avec le soutien des
organisations de salarié(e)s.
La preuve est faite que les annonces du Premier
ministre pour aménager la loi travail n'ont visiblement
pas convaincu et ce malgré l'offensive gouvernementale
largement relayée.
Les jeunes doivent pouvoir manifester et se réunir
librement.
Le gouvernement doit respecter leurs droits et non
multiplier les obstacles.
Le débat sur la loi est loin d'être terminé. La réécriture
du texte ne touche pas au cœur du projet qui contient
toujours de multiples régressions.
Ce nouveau projet de texte ne répond donc pas aux
aspirations fortes, exprimées par les jeunes, les salarié(e)s
et les chômeurs pour l’accès à l’emploi et sa sécurisation.
La création d’emplois de qualité ne peut pas être synonyme
de la casse du code du travail mais nécessite en revanche
un changement de politique économique et sociale.
Le gouvernement doit retirer son projet, entendre les
propositions alternatives portées par les organisations de
jeunesse et de salarié(e)s et en discuter avec elles.
Forts de la réussite de cette journée, les organisations
syndicales CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF,
UNL, FIDL appellent les jeunes et salarié(e)s à poursuivre
et amplifier la mobilisation dès le 24 mars prochain,
jour de la présentation du projet de loi au conseil des
ministres.
Ce sera une nouvelle étape avant la puissante journée
de grève et de manifestations du 31 mars pour obtenir
le retrait de ce projet de loi et conquérir de nouvelles
garanties et protections collectives.
 
GREVE INTERPROFESSIONELLE
et MANIFESTATION
le 31 MARS à
GAP
Rassemblement 10h30 Place
LADOUCETTE (face à la SCAL)

POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI TRAVAIL

POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI TRAVAIL

TOUS ET TOUTES EN GRÈVE ET DANS LA RUE LE 24 ET LE 31 MARS

logo npa rouge .jpgAprès la forte mobilisation du 9 mars qui a rassemblé près de 500 000 manifestants, jeunes, salariés, privés d'emploi, retraités, le mouvement s'est ancré dans la jeunesse lors de la nouvelle journée nationale de mobilisation du 17 mars. De plus en plus de lycées sont touchés par la mobilisation, tout comme beaucoup d'universités et les étudiants ont réuni une coordination nationale de leur mouvement le week-end dernier. La preuve, s'il en fallait encore, que malgré tout ce que peut raconter le gouvernement, malgré les tentatives multiples de répression du mouvement (violences policières, arrestations de manifestants, fermetures de certaines universités), la loi El Khomri sur le travail continue de semer la colère dans la jeunesse et le monde du travail. Comme le crient les jeunes dans les manifs, cette loi doit finir à la poubelle !

Beaucoup de bruit pour moins que rien

Lire la suite

26/02/2016

NDDL Gap rassemblement 10h30 Esplanade de la Paix

ce samedi 27 février, rassemblement esplanade de la Paix à partir de 10H30. Prises de parole, tractage, ....

https://www.youtube.com/watch?v=2B_CbKLzINs

 

 

Communiqué NDDL

Les militantes et militants du Nouveau Parti Anticapitaliste appellent à manifester samedi 27 février à Notre-npa nddl.pngDame-des-Landes. Christine Poupin et Philippe poutou, tous deux porte-paroles du NPA, participeront à cette manifestation.
Le 25 janvier, un jugement a confirmé les expulsions des habitantEs et paysanNEs historiques de la Zad. L’État et Vinci comptaient bien sur cette nouvelle attaque contre les opposant-e-s pour s’imposer définitivement à Notre-Dame-des-Landes. Mais c’était ignorer qu'on ne balaye pas des décennies de luttes, de résistances et de solidarité en un tournemain.

Samedi 27 février, nous serons donc des dizaines de milliers à dire au groupe capitaliste Vinci, à l’État et aux élus qui le servent, que nous ne les laisserons pas saccager des vies et des terres agricoles pour un projet aussi inutile que coûteux.
En choisissant de bloquer les entrées des voies d'accès du site pour ce nouveau rassemblement, nous lançons un avertissement : la Zad de Notre-Dame-des-Landes et ses habitant-e-s seront protégés en cas d'intervention policière. Nous empêcherons toute expulsion et tout début de travaux.
Ce sera également l'occasion de rappeler à ces décideurs qui mentent, qui tronquent les études et qui falsifient des pétitions... qu'il est inutile de donner des leçons de démocratie avec un référendum illégitime. Nous rappelons que c'est à celles et ceux qui vivent sur la Zad, qui y travaillent, qui protègent et défendent cette terre, de décider.

Nantes, le 26 févier 2016

23/02/2016

Tract hebdomadaire du NPA

DROIT DU TRAVAIL : ÉTAT D'URGENCE

logo npa rouge .jpgLe patronat et la droite osaient à peine en rêver. Avec son début de réécriture du Code du travail, le gouvernement Hollande-Valls se propose de passer à l'acte : faire table rase de plus d'un siècle de droits des salariéEs, conquis souvent de haute lutte.

Dans cette nouvelle version, le Code du travail ne serait plus censé être protecteur des salariéEs mais placerait sur un plan d'égalité le « bon fonctionnement de l'entreprise » et les libertés fondamentales des salariés.

Le temps de travail, première cible du Code du travail « socialiste ».

Lire la suite

20/01/2016

Tract hebdomadaire NPA

Pour nos libertés, contre l'état d'urgence !

logo npa rouge .jpgEn profitant de l'inquiétude et de l'émotion provoquées par les attentats, le gouvernement a restreint les libertés et imposé l’état d’urgence depuis 2 mois : présence policière et militaire partout, interdiction des manifestations et rassemblements, 3000 perquisitions administratives, 400 assignations à résidence…

Valls et Hollande, disent que c'est pour lutter contre le terrorisme.

Pourquoi alors assigner à résidence des militants écologistes ? Pourquoi terroriser des familles avec des perquisitions violentes ? Pourquoi interdire des manifestations contre les licenciements ou pour le climat ?

Non à l'état policier.

Lire la suite

17/01/2016

Lutte contre l'extreme-droite : réunion le L 1er fevrier2016

La prochaine réunion du CODEX 05 aura lieu le

Lundi 1ER FEVRIER à 18H30

au Café associatif "LE PETIT SALOON" à GAP

8 rue du Four neuf, derrière La Chapelle des pénitents

CODEX05.jpgLe Front National ne dirigera donc aucune région mais il installe ses notables sur tout le territoire...

L'abstention reflète une crise de représentation et de décomposition d'un système politique sans réponses au chômage, à la pauvreté,à la précarité, au dérèglement climatique, conséquences de l'austérité libérale. Le FN progresse encore en voix, la droite ne doit ses victoires qu'au vote dit « républicain », le parti aux affaires évite la casse.

Dans notre région, une singulière anomalie : la droite dure majoritaire et le Front National comme seule opposition

Lire la suite

01/12/2015

Tract hebdomadaire NPA

L’état d’urgence nous protège,

mais qui nous protège de l’état d’urgence ?

La conférence sur le climat, la COP21, commence en fanfare. Hollande et Fabius ont accueilli les présidents Obama, logo npa rouge .jpgXi Jinping, Poutine, et 170 autres chefs d’Etat. Une photo collective a été prise, en oubliant les tortures dans les prisons chinoises et à Guantanamo, la répression féroce en Russie, et le matraquage des manifestations parisiennes de dimanche 29 novembre. Entre les coquilles Saint-Jacques et le « reblochon au jus de myrrhe odorante », les saigneurs du monde ont discuté du climat.

 

Vers un accord inconséquent

Lire la suite

16/11/2015

Tract hebdomadaire NPA

Solidarité avec les victimes du terrorisme, non à la guerre et au racisme

logo npa rouge .jpgLes attentats horribles qui ont eu lieu à Paris vendredi soir ont fait 129 morts, 352 blessés dont une centaine en état critique. Cette violence aveugle, réactionnaire a suscité dans tout le pays mais aussi dans le monde entier stupeur, indignation et révolte. Ce week-end ont eu lieu des rassemblements spontanés de solidarité. Le NPA partage cette révolte et est solidaire de tous ceux et celles qui sont touchées par ce drame, aux familles des victimes et à tous leurs proches. Cette violence meurtrière est d'autant plus révoltante, insupportable que, loin de combattre les Etats qui font la guerre en Syrie, en Irak ou en Afrique, elle frappe volontairement ici des victimes innocentes, la population, comme en Irak et en Syrie où elle impose la dictature.

Refusons leur guerre

Lire la suite