Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2017

Tract hebdo

Nous sommes toutes et tous guyanais !

Affiche-POUTOU2017-BAT.jpgLa campagne pour l’élection présidentielle est entrée dans sa phase officielle. Le pourrissement des appareils des principaux partis politiques, les désespoirs nourris par le chômage, la détresse sociale et le racisme engendrent un climat nauséabond qui nourrit le désarroi, le repli sur soi, l’affaiblissement des ripostes collectives. La seule réponse du pouvoir est la répression tout azimut qui ne cesse de s’abattre sur celles et ceux qui combattent les régressions sociales.

Pas d’autre voie que les mobilisations

Il y a un an, débutait la lutte contre la Loi travail. Une mobilisation qui, pendant des mois, a montré que les exploitéEs étaient capables de se défendre contre les attaques patronales et gouvernementales. Des liens, des solidarités, des débats ont commencé à créer un autre climat social que celui de la rue abandonnée pendant des années à la droite et à l’extrême droite. On a retrouvé cet état d’esprit dans les manifestations contre la racisme, contre les grands projets inutiles, pour les droits des femmes, contre la répression.

En Guyane, depuis plusieurs jours, un large mouvement social

Lire la suite

22/03/2017

tract hebdo

Un « petit candidat », mais de grandes idées anticapitalistes !

Affiche-POUTOU2017-BAT.jpgLes « principaux candidats » ont débattu ensemble sur TF1 il y a quelques jours. Le Pen y a montré sa démagogie raciste. Fillon sa volonté de casser tous les droits des salariés. Macron son projet de liberté complète, c’est-à-dire de supprimer toutes les protections des salariéEs. Hamon et Mélenchon ont, eux, distillé des propositions qui ne sont pas en réelle rupture avec l’ordre existant, en particulier sur la question du chômage et des salaires. Le débat était ennuyeux car il faisait l’impasse sur les solutions radicales qu’il faut mettre en œuvre pour sortir de la crise.

1) Interdire les licenciements, partager le temps de travail, fixer le SMIC à 1700 euros nets.

Une partie des travailleurs ne trouve pas d’emploi, tandis que d’autres souffrent au travail. Il faut partager la tâche, répartir le travail entre toutes et tous, avec 32 heures hebdomadaires sans diminution de salaire. Les 60 milliards de dividendes distribués en 2016 par les entreprises du CAC 40 représentent 2 millions d’emplois à 1700 euros par mois.

2) Réquisitionner les banques et les grandes entreprises, planifier l’économie

La logique de la concurrence et du profit détruit les services publics, casse les droits des salariéEs et met en danger la planète. Il faut mettre sous le contrôle des travailleurs les grandes entreprises qui font tourner l’économie pour décider démocratiquement des priorités, de ce qui doit être produit et comment.

3) Donner le contrôle à ceux qui font tourner la société

Lire la suite

19/03/2017

Une candidature ouvrière à l'élection présidentielle


https://youtu.be/ZAZEipBgs3c

07/03/2017

Tract hebdomadaire

Contre les réactionnaires en campagne, pour les droits des femmes

Un 8 mars de grève, de lutte !

Affiche-POUTOU2017-BAT.jpg Des attaques de toutes parts contre les droits des femmes

tract femmes 7 mars.pdf

Des promesses et pas grand-chose au final pour les droits des femmes, voilà ce que l’on pourra retenir du quinquennat Hollande. Le gouvernement a reculé face aux réactionnaires (PMA, ABC de l’égalité), les objectifs de nombre de places pour la petite enfance (pourtant encore très insuffisants) ne seront pas atteints, les attaques contre la santé n’ont pas cessé et les Centres IVG ainsi que les maternités ont continué de fermer.

La droite et les réactionnaires sont à l’offensive. Quand on écoute Fillon sur l’IVG ou son programme de destruction massive des services publics, on ne peut qu’être gravement inquietE des conséquences sur les femmes en tant que salariées et en tant qu’usagères. D’autant plus que l’extrême droite n’est pas en reste, ni sur l’IVG, ni sur un salaire maternel pour pousser les femmes à rester à la maison. A gauche, on n’est pas très bien lotiEs non plus : Mélenchon se prononce pour l’interdiction de la burqa ou la pénalisation des clients des prostituées et tient des propos pour le moins discutables sur l’avortement et la construction du genre.

Des réponses féministes, massives et internationales !

En grève pour l’égalité salariale en Islande à l’automne dernier ou en Pologne en réponse aux tentatives de criminaliser l’avortement, manifestant contre les violences dans toutes l’Amérique latine, contre Trump au lendemain de son investiture en janvier… les femmes ont montré leur capacité à se mobiliser massivement partout dans le monde, à rassemblement largement et à faire reculer les gouvernements.

C’est dans ce contexte qu’a été lancé l’appel des femmes argentines de Ni Una Menos pour une grève internationale le 8 mars pour protester contre toutes les formes de violences à l’égard des femmes

Lire la suite

28/02/2017

Tract hebdomadaire NPA

Philippe Poutou, une candidature anticapitaliste pour en finir avec leur monde, celui des Affiche-POUTOU2017-BAT.jpgaffaires, de l’injustice et de la violence

La campagne présidentielle amène chaque semaine son lots d’événements plus écœurants les uns que les autres.

Fillon, dont les malversations sont maintenant entre les mains de juges d’instruction, avait de toute façon déclaré le 16 février : « Je m’en remets au seul jugement du suffrage universel. » Aucune trace du travail qui aurait pu justifier les salaires cumulés par Pénélope Fillon et leurs enfants pour plus d’un million d’euros au total. Mais lui n’hésite pas à se poser en victime !

Même chose pour Marine Le Pen. Un de ses proches, Frédéric Chatillon, a été mis en examen le 15 février pour abus de biens sociaux. A la tête d’une entreprise de communication, il avait surfacturé certains matériels de propagande électorale en 2014 et 2015. Elle n’en dit rien et refuse, par ailleurs, de se rendre aux convocations des enquêteurs sur l’affaire de ses assistants au Parlement européen.

Deux poids deux mesures

Ces gens-là sont quasiment assurés de l’impunité et

Lire la suite

26/01/2017

Tract hebdomadaire NPA

Les millions de manifestant-e-s contre Trump montrent la voie de la lutte contre ceux qui nous dirigent

Affiche-POUTOU2017-BAT.jpgQuelques heures à peine après avoir été investi officiellement, le président aventurier milliardaire, Donald Trump, a pris ses deux premiers décrets. Le premier visait à limiter les dispositions de « l’Obama Care », le système de soins médicaux qu’il juge trop coûteux, avant de pouvoir le remplacer par un autre, ultra-libéral. Le second annule des mesures de lutte contre le réchauffement climatique.

Contre les travailleurs et les peuples

Le gouvernement de patrons, de milliardaires et d’anciens généraux qu’il met en place va violemment s’attaquer aux droits sociaux et démocratiques des travailleurs et de la population. Aux Affaires étrangères, l’ancien PDG d’ExxonMobil, Rex Tillerson, a noué des relations d’affaires en Russie et avec Poutine ; au Travail, Andrew Puzder, le PDG d’une chaîne de fast-food, s’est fait connaître par son acharnement contre la hausse du salaire minimum lorsque les salarié-e-s de la restauration rapide, en faisant grève pendant plusieurs mois, obtenaient 15 dollars de l’heure. Le même s’est distingué également -mais c’est la règle dans l’entourage de Trump- par son combat contre le droit à l’avortement et ses plaisanteries sexistes .

Lire la suite

17/01/2017

Tract hebdomadaire NPA

Primaires socialistes : ce sera sans nous !

Affiche-POUTOU2017-BAT.jpg Après celle de la droite c’est au tour des socialistes. La primaire des socialistes n’attisent pas vraiment les passions ni les foules. C’est une preuve supplémentaire du divorce définitivement consommé entre les classes populaires, saignées à blanc depuis cinq ans par une politique antisociale rarement égalée, et cette gauche institutionnelle, servile vis-à-vis des intérêts des classes dominantes.

Plus c’est gros, plus ça passe ?

Difficile pour les sept participants de « la Belle Alliance Populaire » de susciter un minimum l'envie afin de postuler au rôle du meilleur candidat « pour faire gagner la gauche » en mai prochain tant ils sont discrédités. Montebourg, Peillon, Hamon, Pinel ont tous été ministres de Hollande, Valls a été son Premier ministre. On a pu les voir à l’œuvre pour imposer des mesures dirigées contre le monde du travail et réprimer à tout va. Ils ont tous été zélés dans la mise en place de cette politique, mais ils veulent maintenant se démarquer de ce passé récent. Certains, comme Valls, nous débitent des histoires avec des grosses ficelles en prenant les gens pour des amnésiques : le 49.3 c'est moche, la classe ouvrière est son amie et, désormais, sa principale préoccupation est le pouvoir d’achat.

Des différences… pas vraiment

Ces sept candidats sont tous de bons et loyaux serviteurs de l'appareil d'Etat garant de l'ordre social établi et sont attachés à « la grandeur de la France », c’est-à-dire en pratique à son grand patronat et à ses vendeurs d’armes. Ainsi concernant la lutte « contre le terrorisme » ils ont tous approuvé que la France ait procédé à des éliminations armées lors d'opérations « ciblées », en dehors de tout cadre légal.

Lire la suite

15/01/2017

Philippe Poutou doit être candidat

 

#2017PoutouDoitEnEtre

Signez la pétition ICI

Nous nous adressons aux maires, en particulier aux EluEs de petites communes qui ont la responsabilité, de par la loi, d' assurer la représentation démocratique dans les débats de la présidentielle des différents courants politiques de ce pays. Nous nous adressons à vous pour que vous permettiez à Philippe Poutou d'être candidat.
Il a toute légitimité pour cela et il serait antidémocratique qu'il soit victime de la censure des grands partis institutionnels.
- Il a déjà été candidat en 2012 et représente un réel courant d'opinion, certes minoritaire mais bien vivant et présent.
- il est le porte-parole d'une organisation présente sur toutes les questions politiques nationales et internationales, de militantEs avec lesquelLEs nous construisons les luttes 
- Il n'est pas un politicien professionnel gérant sa carrière mais il incarne une autre manière de faire de la politique à partir des problèmes quotidiens de l'immense majorité de la population.
- Il est le seul ouvrier candidat exprimant la volonté et la capacité de chacunE à prendre la parole sans attendre un sauveur ni déléguer à des "spécialistes".
En 2002 et 2007 avec Olivier Besancenot, en 2012 avec Philippe Poutou son courant politique a été présent et entendu dans les débats des présidentielles, son absence serait un recul démocratique.
Dans chacune de vos communes, des électeurs / électrices ont voté et veulent pouvoir voter pour lui.
Nous ne partageons pas nécessairement ses idées mais nous pensons qu'il doit pouvoir participer au débat de la présidentielle de 2017.
C'est pourquoi, en signant cette pétition, nous vous demandons de faire le geste démocratique d'accorder votre parrainage administratif à Philippe Poutou.

https://www.change.org/p/elus-de-france-2017-philippe-poutou-doit-en-%C3%AAtre

03/01/2017

Tract hebdo NPA

En votant anticapitaliste et dans les mobilisations,

Faisons de 2017 une année de riposte sociale

Affiche-POUTOU2017-BAT.jpgLors de ses derniers vœux, Hollande a encore essayé de nous « vendre » le bilan de son quinquennat. Sa politique économique et sociale aurait permis de faire baisser le chômage. Il oublie de dire qu’aujourd’hui il y a un million de chômeurs de plus qu’en 2012 et que la précarité a explosé. En revanche la fortune de Bernard Arnault a augmenté cette année de 7,1 milliards tout comme celle de Liliane Bettencourt de 2,5 milliards d’euros. Mais, pour Hollande, sa politique va dans le bon sens : avec un peu de patience, on sortirait même du tunnel de la crise ! Quel cynisme !

 

Combattre la résignation, se préparer à riposter

Malgré tous les dispositifs mis en place pour étouffer les contestations, les résistances ont été nombreuses en 2016. Certaines ont même permis de faire reculer ce gouvernement comme à Notre-Dame-des-Landes ou contre l’enfouissement de déchets nucléaires à Bure dans la Meuse. Combien aussi de luttes dans la santé, à la Poste, ont permis de contrer les mauvais plans des directions ?

Lire la suite

29/11/2016

tract hebdomadaire NPA

 il faut une gauche de rupture anticapitaliste

Affiche-POUTOU2017-BAT.jpg

François Fillon a donc gagné le deuxième tour de la primaire de droite. La droite a son candidat, son plan pour combattre le monde du travail et concurrencer l’extrême droite. C’est l’ancien ministre de l’éducation puis du travail et l’ancien Premier ministre de Sarkozy qui va tenter de faire croire qu’il a des solutions pour le pays.

La stratégie du choc

Le programme de Fillon ressemble à un cauchemar : fin de la durée légale du travail (vers les 48h hebdomadaires), retraite à 65 ans, fin des régimes spéciaux, dégressivité des allocations chômage, suppression de 500 000 postes de fonctionnaires, allègement d’impôts de 40 milliards pour les entreprises, suppression de l’ISF, dynamitage de la Sécurité sociale avec la fin des cotisations patronales, l’augmentation de la CSG et de la TVA (de deux points)…

Et Fillon promet de réaliser tout ça en quelques semaines à coup d’ordonnances et de 49.3 car « les organisations syndicales n’ont plus la force pour accomplir les blocages dont elles menacent ».

Racisme décomplexé, ordre moral et appuis aux dictateurs...

La suite de son programme donne envie de vomir. Pour Fillon, « Non, il n’y a pas un problème religieux en France. Oui, il y a un problème lié à l’islam ». Il veut fixer des quotas de migrants par origine. Il annonce aussi qu’il reviendra sur la loi Taubira, notamment sur l’adoption d’enfants par les couples homosexuels.

Grand défenseur de la religion catholique, il prône le retour à l’ordre moral : uniforme à l’école, remise en cause de l’avortement .

Il soutient ouvertement les dictateurs russe et syrien, Poutine et Assad.

 

Une politique largement commencée par la gauche

Lire la suite