Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2017

Tract NPA

Un gouvernement de millionnaires au service des millionnaires et de la finance

npa rouge et noir.jpgLa Haute Autorité pour la transparence de la vie publique vient de publier les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. Sans grande surprise, ce gouvernement compte douze millionnaires.

Des ministres millionnaires

L’ancienne directrice des ressources humaines de Danone et désormais ministre du travail, Muriel Pénicaud, qui avait réalisé une plus-value de plus d’un million sur la ventes d’actions de sa propre entreprise est la plus riche des ministres avec 7,5 millions de patrimoine. Elle est suivie de près par Nicolas Hulot, le seul ministre encore considéré de « gauche » et écologiste par la majorité de l’opinion publique. Ce dernier affiche un joli patrimoine de 7,2 millions d’euros et pas moins de 6 voitures. Ces révélations ne sont ni surprenantes ni nouvelles puisque sous le dernier gouvernement de Valls on comptait déjà 14 millionnaires et 8 dans le gouvernement Ayrault. Comment s’étonner alors que ce gouvernement et ce président sont au service de leur classe ? Mais soyons rassurés, les millionnaires du gouvernement verront grâce à la suppression de l’ISF leur fortune exonérée d’impôts.

Pauvres riches

Elle est pas belle la vie ?


Un gouvernement de millionnaires au service des millionnaires et de la finance

npa rouge et noir.jpgLa Haute Autorité pour la transparence de la vie publique vient de publier les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. Sans grande surprise, ce gouvernement compte douze millionnaires.

Des ministres millionnaires

L’ancienne directrice des ressources humaines de Danone et désormais ministre du travail, Muriel Pénicaud, qui avait réalisé une plus-value de plus d’un million sur la ventes d’actions de sa propre entreprise est la plus riche des ministres avec 7,5 millions de patrimoine. Elle est suivie de près par Nicolas Hulot, le seul ministre encore considéré de « gauche » et écologiste par la majorité de l’opinion publique. Ce dernier affiche un joli patrimoine de 7,2 millions d’euros et pas moins de 6 voitures. Ces révélations ne sont ni surprenantes ni nouvelles puisque sous le dernier gouvernement de Valls on comptait déjà 14 millionnaires et 8 dans le gouvernement Ayrault. Comment s’étonner alors que ce gouvernement et ce président sont au service de leur classe ? Mais soyons rassurés, les millionnaires du gouvernement verront grâce à la suppression de l’ISF leur fortune exonérée d’impôts.

Pauvres riches

Elle est pas belle la vie ? Bon évidemment, il y a ceux et celles qui connaissent des mois difficiles comme cette députée La République En Marche qui se plaint de « son maigre » salaire de 5.372 euros mensuel qui l’oblige à manger des pâtes et à s’habiller avec des vieux vêtements. On comprend ainsi mieux l’appel aux dons du président de La République En Marche, Christophe Castaner, alors que son parti va recevoir, suite aux élections législatives, plus de 20 millions d’euros de l’Etat par an. Et ces pauvres députés qui ont de telles difficultés financières pour se loger que l’assemblée nationale pour « améliorer leurs conditions de vie et de travail », les rembourseront chaque mois de 1200 euros par mois…

 

En 2018, Tout changer, rien lâcher

De qui se moquent-ils ? De nous, sans aucun doute, à qui ils viennent de réduire les APL, d’augmenter la CSG et ainsi réduire les retraites et la rémunération des fonctionnaires, d’instaurer la journée de carence, sans oublier le dynamitage du code du travail. Ce président et ces ministres millionnaires viennent également de décider de geler le SMIC. Les salarié.e.s devront se contenter d’un bien maigre 1,24% de relèvement du smic, en application de la formule censée rattraper les effets de l’inflation. Pas étonnant quand on sait que ce gouvernement ne pense qu’aux « premiers de cordées » et qu’il déroule le tapis rouge fiscal aux traders londoniens.

La victoire des salarié-e-s d’ONET après 45 jours de grève montre une nouvelle fois que seule la lutte paie et en 2018 plus que jamais, la nécessité de faire converger nos luttes pour s’affronter toutes et tous ensemble à ce gouvernement sera d’actualité. Enrageons-nous !

Écrire un commentaire